L'huile de noix dans le Poitou est une tradition ancestrale, la méthode est toujours artisanale, même si l'électricité a simplifié l'entraînement des machines. À Airvault, l'activité a failli cesser. Si un passionné, jeune retraité, n'avait relevé le défi. Formé par le maître des lieux, maintenant, l'huilerie fonctionne pendant toute la saison pour le plus grand plaisir des habitués.   M PITEAULT Gilles
7, route de Taizé
Ligaine
79100 TAIZE
         
N° privé
Tel 05 49 96 55 09
         
Retenir a airvault >>>>
Tel 05 49 64 71 77
   

Première étape

Les cerneaux sont broyés dans cette machine pour obtenir une farine fine.

 

           
 
 
     
 

Le produit obtenu est transféré dans ces grands bacs de cuisson appelé "poêle", un racloir mélange continuellement la masse pour éviter la prise au fond et assurer l'homogénéité de la fournée. Ce qui n'empêche pas la surveillance et la finition avec une cuillère en bois. (attention, sur cette vue, la cuisson est presque terminée) imaginez déjà le parfum !

À la demande, monsieur Pitault peut mettre des morceaux de pain qui vont s'imprégner du parfum, au petit déjeuner, quel délice !

 
     
           
    La cuisson ayant fluidifié au maximum l'huile, la "chaude" est transférée dans la presse pour une extraction a haute pression.
   
   
   
           
 
Chauffage au feu de bois s'il vous plait !
           
 
  Doré à souhait, l'huile jaillit du bec de la presse. Pour éviter toute pollution, le fluide hydraulique est tout simplement de l'eau !
             
 

De l'huile pour l'année, ici du traditionnel dans une cruche en grès ou plus fréquemment dans des bouteilles en verre et cubitainer en plastique.

L'huilerie n'est qu'une étape dans la fabrication de l'huile de noix, en amont, il a fallu de nombreuses veillées pour "échaluper" toutes ces noix, c'est-à-dire sortir les cerneaux de la coquille.